La Bretagne en couleurs

Blanc et noir

Le mot « liv », prononcé « liou », la couleur a donné le verbe « livañ » pour peindre et Paul Gauguin, célèbre à Pont-Aven, était un « livour ».

Pour savoir de quelle couleur est un objet on utilise donc la questioGwennHaDun « peseurt liv eo ? » ou des variantes locales comme « pe liv eo ? » ou « petore liv eo ?»

Si l’on répond à cette question « gwenn » cela signifie blanc, le contraire de « du » le noir, que vous connaissez tous grâce au « Gwenn-ha-Du » le drapeau de tous les Bretons.

Si l’on est entre noir et blanc on est « gris » ou « louet »

Tous les tons de l’arc en ciel

« ruz » désigne la couleur rouge,  « melen » le jaune, « mouk »  la couleur pourpre et « limestra » le violet.

glazig-costume« Glas » c’est le bleu mais aussi le vert naturel « glas eo an oabl », le ciel est bleu, « glas eo ar mor » la mer est bleue, mais on dit aussi « glas eo ar gwez » les arbres sont verts et « glas eo ar geot », l’herbe est verte/bleue elle aussi, même si vous ne l’avez pas fumée ! Et en breton l’on dira « c’hoarzhin glas », rire bleu et non pas jaune. Le  « glazik » désigne le costume et le nom du pays de Quimper, il associe le terme glaz qui signifie bleu en breton au suffixe -ik voulant dire petit.

Glaz, le vert ou bleu en langue bretonne, parce que notre pays c’est l’ « armor » (la mer), bleue bien sûr, mais c’est aussi l’ « argoat » (ses forêts, ses landes, ses bois et ses vallées), vert évidement. La meilleure manière de le découvrir, c’est de le traverser en prenant son temps et en bénéficiant de l’accueil des gens du cru qui connaissent et racontent leur petit coin de paradis.

« gwer » désigne le vert artificiel  et « rous » le roux, « gell » le marron, « louet » le gris. Pour « orañjez » vous devinerez tout seul.

Evidemment le nombre d’expressions, tournures et proverbes lié aux couleurs est très important. Ainsi : « mont war ar marc’h rous » (aller sur le cheval roux) signifie être jaloux, « bezañ ruz evel ur gerezenn » c’est être rouge comme une cerise. « Livañ gevier » c’est à dire colorier des mensonges !  

Les couleurs politiques

Et comme en français on peut les associer aux couleurs politiques « ar re C’hlas » c’est les Verts mais dans le passé ce terme désignait les partisans de la République (les Bleus) en opposition à « ar re wenn » les blancs (Monarchistes). Enfin certains concluraient en disant « an holl livioù zo mat met ar ruz zo tad ! » toutes les couleurs sont bonnes mais le rouge est le meilleur.

Origine : PESEURT LIV EO ? par Martine BONNANT

La Bretagne c’est gris, la Bretagne c’est bleu …

Pour terminer cette petite introduction aux couleurs en breton, quelques images pour rêver :

Origine : L’Alcôve Productions

Images grises versus images bleues, visions poétiques, représentatives d’une Bretagne estivale, sauvage et calme.

Publicités

Laisser moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s