Se promener en ville, sur de courtes distances, pour prendre l’air ou pour digérer, c’est possible. Niveau de difficulté de cette promenade : quelques dénivelés obligatoires pour passer de la basse ville à la haute ville, mais les moins sportifs peuvent prendre leur temps et se lancer sur ce joli parcours de 4,2 km. Le petit plus pour que le moment soit agréable : être bien chaussé !

Départ

Le départ se fait depuis la place Charles-de-Gaulle, qui fait face à la rivière Laïta, en basse ville. Emprunter ensuite le pont et descendre le quai Brizeux sans traverser et en suivant toujours la rivière.

Continuer ainsi jusqu’à la prairie Saint-Nicolas, puis traverser la route de la forêt pour suivre le Dourdu (en longeant l’aire de camping-car). Passer ensuite par le bois des Abeilles (qui coupe l’ancienne usine Raphalen), puis traverser le Dourdu par la passerelle.

Un collège historique

Il faudra ensuite remonter sur le boulevard de la Gare puis emprunter l’escalier en face qui mène à la rue Alfred-de-Musset. Puis remonter jusqu’au parc du Bel-Air par l’escalier et ne pas hésiter à prendre une option de quelques minutes : descendre au point de vue via le balisage.

Cela permet de voir la rivière et la basse ville depuis un point haut. Magnifiques photos en perspective. À près cette halte, remonter au parc du Bel-Air, puis reprendre la route en direction de la place Saint-Michel, en longeant le collège Jules-Ferry.

Ce collège est un des éléments historiques de la ville : les Ursulines, communauté de religieuses, y ont construit un couvent au XVIIe siècle et se sont consacrées à l’éducation des filles, avant d’être chassées à la Révolution. Après y avoir vécu à nouveau au début du XXe siècle, l’ancien monastère est devenu une école de filles, avant d’être réquisitionné par la Gestapo pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle emprisonne et torture dans les sous-sols. Après la guerre, le couvent des Ursulines retrouve sa vocation première et devient le collège Jules-Ferry.

Vous arrivez ensuite à côté du salon de thé Tea Cosy, une très vieille maison quimperloise. Traverser la place Saint-Michel et emprunter l’une des rues permettant de rejoindre la rue de Pont-Aven. Une fois dans cette rue, monter le parc de l’hôtel de ville, traverser le parking et rejoindre le centre des impôts.

Tourner à droite pour rallier la rue du Couëdic. Traverser ensuite en direction du Parc-Rhu et au bout du stade, prendre le chemin qui permet de descendre au rond-point de la route de Quimper en traversant un petit bois.

Arrivée

Prendre ensuite le pont métallique qui mène au parking de l’école Sainte-Croix et suivre le Chemin bleu, mis en lumière par l’artiste plasticien Yann Kersalé, qui ramène à la place Charles-de-Gaulle.

Carte

4,2 km pour 1h de marche

Parcours proposé par Kemperle Randos.

Pour la petite histoire, ce nouveau chemin a été ouvert récemment par Kemperle rando, après… trente ans de démarches !

Pour aller plus loin dans la découverte, l’office de tourisme Quimperlé Terre Océane propose une carte de découverte de Quimperlé dont voici un extrait :

Lieux touristiques et historiques de Quimperlé

Laisser moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s