Le Pouldu, un regard sur l’océan

Station balnéaire réputée de notre territoire, tant pour ses plages que pour ses paysages peints par Gauguin, le Pouldu est un endroit où se cachent de nombreux trésors d’architecture, témoins de l’histoire de son développement au fil du temps.

Le Pouldu en BD

Quand Gauguin et ses amis artistes s’installent en 1889 dans l’établissement de Marie Henry, La buvette de la Plage, nous sommes loin de la station populaire d’aujourd’hui.

De grandes dunes de sable règnent sur la côte et seules quelques fermes, dispersées autour de petits hameaux, viennent habiller l’arrière-pays. En comparaison avec l’intense activité artistique de Pont-Aven, ville marchande, Le Pouldu apparaît sauvage et propice à la solitude.

LePouldu-gauguin
Peinte par Paul Gauguin, Paysage au Pouldu – La maison isolée, 1889

À cette époque, quelques maisons sont disséminées sur le chemin menant à la plage des Grands sables. Le tourisme balnéaire est à ses prémices, et l’endroit est seulement fréquenté par quelques notables de Quimperlé pour la balade. En 1875, un notaire de la Ville fait construire la première maison en bord de mer. Cette bâtisse, surnommée Pen Du ou la maison isolée, est flanquée d’un mur en pierre qui caparaçonne la falaise. Son allure de vaisseau de pierres échoué a inspiré de nombreux tableaux.

lechemindespeintresÀ la suite, l’une des premières villas à s’implanter est le Castel Treaz, le château de sable. Située à proximité de la plage, elle est commandée par Henry de Mauduit. En octobre 1889, Meyer de Haan y loue le second étage comme atelier de peinture. Un atelier qu’il partage avec son professeur Paul Gauguin à qui il paie le gîte et le couvert chez Marie Henry.

Sentant l’attrait touristique pour ce coin de Finistère, plusieurs projets d’hôtel vont s’implanter. En 1894, Alphonse Marrec se lance dans l’aventure avec l’Hôtel des bains.

La mode du balnéaire n’étant pas encore là, l’édifice est modeste et propose six chambres face à la mer. Mais douze ans plus tard, l’hôtel s’agrandit dans un style classique, avec en location soixante chambres. Son établissement est aussi le premier à installer des cabines sur la plage, et à proposer une bassine d’eau pour les pieds avant de regagner sa chambre, pour éliminer le sable.

Au début du XXe siècle, l’urbanisation s’étend et des projets, organisés en lotissement, sont lancés notamment le long de la rue du Philosophe Allain. Chaque maison est construite plus ou moins selon le même plan, mais elles ont aussi la particularité d’être ouvertes autant du côté mer que du côté campagne.

Durant l’entre-deux-guerres, le Pouldu est devenu une station balnéaire respectable. Les sept hôtels à proximité de la plage des Grands sables attirent une clientèle riche parisienne, belge ou anglaise.

LePouldu-GrandsSable
Le Pouldu, les Grands Sables de bon matin

Après la guerre, la station va s’étendre pour englober petit à petit les plages de Bellangenêt et du Kérou. Une urbanisation qui va se faire au prix du nivellement des dunes qui avait fait la réputation de la station.

En balade, vous rencontrerez sûrement les villas Nestour, la villa Avel Mor ou encore La Louisiane, qui vous feront voyager par leur nom évocateur. Pour la visite à pied sur le Chemin des peintres il faut passer à la Maison Musée du Pouldu.

Source : Mag16 Quimperlé Communauté

Publicités

A la découverte de Pont-Aven

Pont-Aven vous invite à une plongée dans l’histoire de l’art et à découvrir un patrimoine historique et naturel unique en Bretagne.

Pont-Aven, cité des peintres

C’est à l’Hôtel Gloanec, ouvert en 1892 et aujourd’hui nommé Hôtel des Ajoncs d’Or, que Gauguin échange avec Émile Bernard et rencontre plus tard le poète Alfred Jarry pour qui il voue une admiration sans borne. La petite cité bretonne est depuis toujours le refuge des peintres et le royaume des galeries d’art.

Le musée de Pont-Aven, anciennement « Hôtel des Voyageurs » où résidaient les peintres de passage à Pont-Aven, est le témoignage vivant de cette époque où se côtoient artistes français, américains et européens.

Les paysages champêtres au bord de l’estuaire de l’Aven demeurent une source d’inspiration inépuisable pour les peintres. Séduits par la beauté de la côte rocheuse, l’authenticité des lieux et l’accueil des habitants.

Pont-Aven se visite à pied, à vélo ou en bateau, au gré de vos envies

Sillonnez les charmantes ruelles bordées d’échoppes d’artisans et de galeries d’art. Enjambez ponts et passerelles et flânez sur le port lors d’une agréable balade. En visite libre ou guidée, parcourez la cité des peintres et marchez sur les pas de Gauguin.

Attardez-vous sur les berges de l’Aven et suivez les méandres de la rivière qui contraste avec la douceur du bois d’amour. Laissez-vous tenter par une balade sur l’Aven jusqu’à l’embouchure. Rejoignez le petit port et faites une croisière commentée à bord de la vedette Paul Gauguin.

Pour en savoir plus visitez l’Office de Tourisme de Pont-aven.

La Promenade du poète Xavier Grall

Empruntez la promenade Xavier Grall, un havre de paix en plein cœur de la ville. La promenade est un hommage au poète et écrivain du 20ème siècle qui a beaucoup écrit sur la Bretagne et notamment sur Pont-Aven dans son livre intitulé « Rire et pleurs de Pont Aven« .

Aménagé sur les berges de l’Aven, l’itinéraire Xavier Grall itinéraire piéton longe la rivière et traverse un canal d’amenée au moulin de Poulhouars. La promenade abrite une belle collection de plantes qui fleurissent au fil des saisons. Le chemin est bordé d’anciens lavoirs au charme unique. Sur votre parcours vous pourrez admirer de petits escaliers de pierre typiques de Bretagne, des maisons aux façades fleuries, des passerelles colorées.

Tout proche, découvrez aussi les Chaos de l’Aven : d’énormes blocs de granit, arrondis par l’érosion des pluies et vents, façonnés par le courant de la rivière… une halte insolite qui sera le terrain de jeu idéal de nombreux visiteurs.

Le Bois d’Amour

Lors de votre séjour à l’hôtel rendez-vous au Bois d’Amour. Situé à deux pas du centre-ville, le Bois offre à ses visiteurs un circuit au bord de l’Aven, 1 heure de balade au coeur des sous-bois bretons.C’est un lieu d’inspiration le plus connu et le plus fréquenté qui séduit les peintres de tous horizons.

Offrez-vous une parenthèse verte et flânez dans le Bois d’Amour. Longez-le port et rejoignez l’entrée du sentier pédestre. Enfoncez-vous un peu plus loin dans la forêt, suivez le cours de la rivière et découvrez à l’orée du bois la chapelle de Trémalo.

Baladez-vous dans le Bois d’Amour et laissez-vous prendre par l’esprit artiste, sur les traces de Gauguin ou Sérusier… Calme et sérénité, une nature luxuriante entre cyprès, séquoia, chênes, charmes, hêtre…

La promenade des moulins de Pont-Aven

Pont-Aven et ses environs compte pas moins de 15 moulins. Implantés depuis l’antiquité le long de l’Aven, les moulins furent une véritable source de revenu pour les meuniers mais aussi une véritable source d’inspiration pour les peintres. Aujourd’hui, les moulins continuent de découper les paysages de Pont-Aven.

Remaniés pour la plupart restaurés notamment au niveau des roues via l’association Patrimoine et Culture, certains moulins se visitent. Un itinéraire à travers la ville permet grâce à des plaques en bois de retrouver ces moulins et de connaître leur histoire. Sur votre parcours vous trouverez le moulin du Haut-Bois, le moulin du Plessis, le moulin Neuf, le moulin de Kermentec, le moulin de Pénanros, le moulin du Petit Poulguin ou encore le moulin du Grand Poulguin.

Un patrimoine historique et culturel exceptionnel

Aux alentours de Pont-Aven, votre parcours sera émaillé de nombreux points d’intérêt et sites touristiques : le site du Hénan avec le moulin à marée, la maison du meunier, les chapelles de Trémor et Sainte-Marguerite, le château du Hénan, les petits ports de Kerdruc et Rosbraz, ou encore l’anse de Kerroched et Port-Manec’h.

Sans oublier un passage à la boutique Traou Mad pour déguster les célèbres galettes bretonnes de Pont-aven.

Nevez, le pays des pierres debout

Men Zao, une clôture en pierres debout dans le village de Nevez
Men Zao, une clôture en pierres debout dans le village de Nevez

Ces grandes pierres de granit intriguent les visiteurs, on les appelle ici Men Zao, voici un reportage qui vous les présente :

On retrouve aussi les chaumières des petits villages de Kerascoët et Kercanic dans ce reportage qui vous fera aussi découvrir d’autres aspects plus maritimes de Nevez :

Un nouveau style

Maisons du Monde

La chaîne Maisons du Monde propose un gamme de mobilier entre tradition et modernisme qui se nomme Stockholm.

Voici un aperçu de cette gamme en une photo:

Que pensez vous de cette gamme de mobilier, est-ce un bon choix ?

La maison des Primevères

Ti Bleuñv-Nevez veut dire La Maison des Primevères en Breton ou Primrose house pour nos amis Grands Bretons.

Édifiée sur un beau parc arboré, cette maison bretonne de caractère construite au 19ème siècle est entièrement rénovée, avec des extensions pour de multiples activités, elle vous séduira pendant votre séjour par ses volumes et son agencement.

Elle vous offre une belle grande pièce de vie avec une cuisine ouverte où vous apprécierez la dégustation au petit déjeuner des crêpes faites maison par la maîtresse des lieux ou des spécialités bretonnes, un salon détente TV-lecture et accès Wifi, les chambres d’hôtes à l’étage sont équipées d’une salle d’eau individuelle avec WC.

Deux gîtes sont aussi disponibles pour vous accueillir en couple ou en famille pour des séjours plus longs.

Du volume et du charme pour cette maison d’hôtes typiquement bretonne avec son grand parc-jardin arboré et champêtre à votre disposition.

Vous n’aurez que l’embarras du choix lors de votre séjour pour les visites dans notre belle région aux portes de Cornouaille, nous vous proposerons des randonnées pédestres faciles pour découvrir le proche pays au départ de notre maison.

Sur les rives des Rias Aven et Belon, vous découvrirez le petit Port du Belon et Riec-sur-Belon avec son cidre et ses fameuses huîtres légendaires au goût de noisette. Mais aussi Moëlan-sur-Mer avec la belle plage de Kerfany-les-Pins, les ports typiques de Brigneau pour les amateurs de plongée et de Merrien, ses nombreux chemins de randonnée pour parcourir le GR34.

Vers Clohars-Carnoët, vous serez agréablement surpris par le petit port de Doëlan, rendu célèbre par la série TV « Doc Martin », mais aussi par les belles plages du Pouldu faisant face sur l’autre rive de la Laita à celles Guidel pour les adeptes du surf.

En remontant l’Aven vous visiterez l’incontournable Pont-Aven, la cité des peintres et de Gauguin.

Dans les environs de Nevez, sur l’autre rive de l’Aven vous trouverez la plage de Rospico ou celle de Raguenez que l’on surnomme Tahiti pour ses eaux bleues turquoises, le port de Kerdruc sur la ria ou le charmant petit Port Manech et ses cabines sur la plage.

Durant votre séjour, vous céderez certainement aux charmes irrésistibles des Portes de Cornouaille en terres Celtes !