Nevez, le pays des pierres debout

Men Zao, une clôture en pierres debout dans le village de Nevez
Men Zao, une clôture en pierres debout dans le village de Nevez

Ces grandes pierres de granit intriguent les visiteurs, on les appelle ici Men Zao, voici un reportage qui vous les présente :

On retrouve aussi les chaumières des petits villages de Kerascoët et Kercanic dans ce reportage qui vous fera aussi découvrir d’autres aspects plus maritimes de Nevez :

Port Manech à Nevez

Vue du ciel, une visite de la magnifique cote et du pays de Nevez.

Origine : Sensation Bretagne – Névez-Port Manec’h from SaintThomasTV on Vimeo.

Pour vous donner un autre aperçu de Port Manech à Nevez voici une galerie photos :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Historique

Avec sa vingtaine de cabines en bois, peintes en blanc, la plage Saint-Nicolas de Port Manec’h, située dans la commune de Névez (Finistère), est vite identifiable. En arrière-plan, sa verdure luxuriante et le manoir Dalmore qui surplombe la baie. Construit en 1926 pour une riche australienne amatrice d’art, il est aujourd’hui devenu un hôtel de luxe.

Tout comme Cabourg et Deauville, Port Manec’h a conservé les vestiges de la station balnéaire qui a fait sa renommée à la Belle Époque, notamment ses maisons bourgeoises que l’on peut admirer en se baladant dans le centre-ville.

Port sardinier

Outre l’esprit de villégiature, la pêche marque l’identité du village, qui était à l’origine un port sardinier. Du XIXe au XXe siècle, le port accueillait des pêcheurs venant de Névez ou encore Concarneau, et même Gâvres. Au XXe siècle, il abritait plus d’une cinquantaine de chaloupes sardinières à l’abri de sa jetée construite en 1907. Petit à petit, le commerce s’est estompé faisant de cette crique un petit port de plaisance.

Rendez-vous des artistes

Le rayonnement de Port Manec’h dans les hautes sphères parisiennes se fait au XXe siècle grâce à l’arrivée d’artistes dans le village. Paul Gauguin résidait à Pont-Aven, à 15 km de là, et venait peindre au bord de l’océan des toiles dont certaines sont restées célèbres.

Les premiers estivants ont découvert Port Manec’h en 1906. Julia Guillou, propriétaire du luxueux Hôtel des voyageurs à Pont-Aven et très connue des artistes de l’époque, venait d’inaugurer Chez Julia, une annexe de son établissement, à côté du phare pour éviter que bourgeois et artistes ne se côtoient de trop près. Jean Gabin et Arletty y séjournèrent. Les cartes postales de l’époque montrent une bâtisse assez rugueuse, style fortin, à un seul étage.

C’est à ce moment-là que les séjours balnéaires deviennent monnaie courante à Port Manec’h. En 1925, notaires et architectes flairent la bonne affaire et investissent les lieux. En témoignent les nombreuses villas bourgeoises dans un style années 1930, que l’on peut encore admirer et qui font tout le charme de la station.

Si la fréquentation est moins dense, le rythme de vie n’a pas changé. Dans les années 1930, à partir du mois de juin, les abords de la jetée se transformaient en petite ville. Hôtels, commerces, quincaillerie et même une salle de bal prenaient place pour satisfaire les familles fortunées qui s’installaient dans leur villa pour la saison.

L’hôtel Julia, réquisitionné par les Allemands pendant la guerre, est incendié en 1944. Même si les familles reviennent après-guerre, le tourisme se réduit progressivement. Les vacanciers rythment, aujourd’hui encore, la vie de Port Manec’h mais de façon plus modeste.

Activités de plein air

En famille ou entre amis, Port Manec’h permet de profiter des atouts de la Bretagne, la mer et son air iodé, sur sa plage de sable fin. Petits et grands peuvent y pratiquer des sports nautiques comme le kayak, le paddle ou encore de la voile au centre nautique Cardinale sud.

Les amateurs de randonnée seront servis avec le sentier des douaniers qui part de Port Manec’h et dont une partie appartient GR34. Et pour ceux en recherche de quiétude, tout comme à la Belle Époque, le village inspire à la tranquillité et aux bonheurs simples de la vie.

Informations extraites d’un article de Ouest-France : Port Manec’h, haut lieu de villégiature de la Belle Époque.

Pour en savoir plus visitez le site de l’Office de Tourisme de Concarneau, Pont-Aven et Nevez.