Randonnée de Kerduel au Belon

Voici une marche par les sentiers pour découvrir depuis notre maison d’hôte : la forêt et ses chevreuils, l’anse de Lanriot et sa chapelle, le port de Belon et ses huîtres.

IGN-Kerfany-PortBelon
Carte IGN randonnée Kerduel-Port Belon

La randonnée commence par la visite du Lavoir du Commun de Kerduel. L’origine des communs de village remonterait, sans doute, à la fin du IX° siècle, c’est une parcelle de terre utilisés en commun par les habitants du village. Celui de Kerduel correspond à l’espace de plus d’un hectare du lavoir du village? Il est entretenu régulièrement par les habitants du village.

Vous découvrirez aussi la chapelle Notre Dame de Lanriot qui existe dès le XVIe siècle dans cette anse du Belon. Elle est dédiée à la Vierge protectrice des marins, cette dévotion est liée aux inquiétudes suscitées par les campagnes guerrières des rois de France au XVIIe siècle, par la Première Guerre mondiale au cours de laquelle les marins avaient étendu leur zone de pêche, mais aussi par leurs absences prolongées lors des tempêtes.

Notre dame de Lanriot
Notre dame de Lanriot

Sur la Ria du Belon la culture appelée ostréiculture débute dans cette rivière quand messieurs Auguste de Solminihac et Hippolyte de Mauduit, son beau-frère, créent en 1864 le premier établissement ostréicole à Belon, suivis quelques années plus tard par monsieur Gestalin. Peu à peu l’huître plate ostrea edulis du Belon a supplanté chez les gourmets l’huître belge d’Ostende, à tel point que maintenant, on désigne l’huître plate de Bretagne sous le nom de « Belon ».

Aujourd’hui, le Belon est un lieu d’affinage et d’expédition que l’on peut découvrir depuis le port du Bélon. L’affinage est le stade ultime de l’élevage : l’huître, dès 3 ans, s’engraisse sur les parcs de bordure de chenal, visibles seulement a marée basse. Elle y prend son fameux goût de noisette dû à un mélange particulier d’eau douce et d’eau de mer dans la rivière Belon.

Port du Belon
Port et Ria du Belon

La carte complète de cette randonnée pédestre de 4,5 km est disponible sur Cirkwi. Nous avons testé pour vous ce circuit en Avril 2016 sous le soleil du printemps accompagné de quelques nuages.

Fiche de la Randonnée (PDF)

NB: La carte IGN présentée ci-dessus est accessible sur Geoportail.

Publicités

La Bretagne en couleurs

Blanc et noir

Le mot « liv », prononcé « liou », la couleur a donné le verbe « livañ » pour peindre et Paul Gauguin, célèbre à Pont-Aven, était un « livour ».

Pour savoir de quelle couleur est un objet on utilise donc la questioGwennHaDun « peseurt liv eo ? » ou des variantes locales comme « pe liv eo ? » ou « petore liv eo ?»

Si l’on répond à cette question « gwenn » cela signifie blanc, le contraire de « du » le noir, que vous connaissez tous grâce au « Gwenn-ha-Du » le drapeau de tous les Bretons.

Si l’on est entre noir et blanc on est « gris » ou « louet »

Tous les tons de l’arc en ciel

« ruz » désigne la couleur rouge,  « melen » le jaune, « mouk »  la couleur pourpre et « limestra » le violet.

glazig-costume« Glas » c’est le bleu mais aussi le vert naturel « glas eo an oabl », le ciel est bleu, « glas eo ar mor » la mer est bleue, mais on dit aussi « glas eo ar gwez » les arbres sont verts et « glas eo ar geot », l’herbe est verte/bleue elle aussi, même si vous ne l’avez pas fumée ! Et en breton l’on dira « c’hoarzhin glas », rire bleu et non pas jaune. Le  « glazik » désigne le costume et le nom du pays de Quimper, il associe le terme glaz qui signifie bleu en breton au suffixe -ik voulant dire petit.

Glaz, le vert ou bleu en langue bretonne, parce que notre pays c’est l’ « armor » (la mer), bleue bien sûr, mais c’est aussi l’ « argoat » (ses forêts, ses landes, ses bois et ses vallées), vert évidement. La meilleure manière de le découvrir, c’est de le traverser en prenant son temps et en bénéficiant de l’accueil des gens du cru qui connaissent et racontent leur petit coin de paradis.

« gwer » désigne le vert artificiel  et « rous » le roux, « gell » le marron, « louet » le gris. Pour « orañjez » vous devinerez tout seul.

Evidemment le nombre d’expressions, tournures et proverbes lié aux couleurs est très important. Ainsi : « mont war ar marc’h rous » (aller sur le cheval roux) signifie être jaloux, « bezañ ruz evel ur gerezenn » c’est être rouge comme une cerise. « Livañ gevier » c’est à dire colorier des mensonges !  

Les couleurs politiques

Et comme en français on peut les associer aux couleurs politiques « ar re C’hlas » c’est les Verts mais dans le passé ce terme désignait les partisans de la République (les Bleus) en opposition à « ar re wenn » les blancs (Monarchistes). Enfin certains concluraient en disant « an holl livioù zo mat met ar ruz zo tad ! » toutes les couleurs sont bonnes mais le rouge est le meilleur.

Origine : PESEURT LIV EO ? par Martine BONNANT

La Bretagne c’est gris, la Bretagne c’est bleu …

Pour terminer cette petite introduction aux couleurs en breton, quelques images pour rêver :

Origine : L’Alcôve Productions

Images grises versus images bleues, visions poétiques, représentatives d’une Bretagne estivale, sauvage et calme.

Randonnée de Kerfany au Port de Belon

Une balade d’environ 2h sur la cote nord de la pointe de Kerfany-les-Pins à Moëlan/Mer.

IGN-Kerfany-PortBelon

Vous allez parcourir le sentier côtier avec au départ de la plage une belle vue sur l’Aven et le Belon qui se jettent dans l’océan. En suivant le bord de la Ria de Belon vous allez découvrir la rivière du Belon qui est célèbre pour ses huîtres plates au goût de noisette. Cette promenade vous emportera jusqu’au petit port de Belon avant de se poursuivre en retour par les sentiers forestiers et la visite des chapelles et fontaines typiques.

PortBelon

Port-Belon

La carte complète de cette randonnée pédestre de 6 km est disponible sur Cirkwi. Nous avons testé pour vous ce circuit sympathique à Noël 2015 sous un ciel gris.

Fiche de la Randonnée (PDF)

Ce circuit est aussi disponible sur le site de Quimperlé Terre Océane.

NB: La carte IGN présentée ci-dessus est accessible sur Geoportail.

Moëlan/Mer au pays des Rias

Le pays des Rias

Voici un bel hommage à la Bretagne et plus spécifiquement à Moëlan-sur-Mer, une région préservée et très confidentielle, aux antipodes du tourisme de masse :

Pour en savoir plus voici la version longue de cette présentation :

Voici un autre point de vue sur la côte de Moëlan-sur-Mer :

Au fond de la Ria de l’Aven on trouve Pont-Aven et son petit port maritime.

A propos de Moëlan-sur-Mer

Trois ports, des plages, des criques, 42 km de sentier côtier. Moëlan, c’est aussi une terre chargée d’histoire.

Sentier côtier Merrien
Sentier côtier Merrien

Avec ses trois ports nichés au fond des Rias : Bélon, Brigneau, Merrien; ses plages de Kerfany et Trénez, ses multiples petites criques, comme Portec, Prat Hervet, Porz Gwen, Kerliguet, la Plage Grise ou encore l’anse du Gorgen, Moëlan-sur-Mer est un immense jardin de plus de 4.000 hectares, 42 km de sentier côtier et quelque 120 km de sentiers balisés, joignant des petits villages de caractère.

Cinq chapelles nichées dans des écrins de verdure, des lavoirs et fontaines à gogo, des moulins et des manoirs, pour la plupart très habilement restaurés, jalonnent cette contrée entre terre l’armor et mer l’argoat. Des vestiges plus récents, comme la conserverie de Malachappe à Brigneau, feront office de témoins pour les générations futures.

Terre de seigneurs, ce fut une terre âprement défendue suivant les époques, par les seigneurs de Kermoguer ou encore de Kerjégu, le duc de Bretagne, l’abbaye de Saint-Maurice, dont des vestiges sont encore visibles, dont les noms de villages rappellent ce passé : Moulin du Duc, Landuc, Petites et Grandes Salles…

Le peuplement de Moëlan aurait débuté en 2.300 avant Jésus-Christ. Les nombreux menhirs, les trois magnifiques allées couvertes : Kergoustance, Kercordonner et Kermeur-Bihan, des indices de voie romaine, de deux léproseries…

Véritables témoins d’un passé florissant auxquels s’ajoute une nature, faune et flore, absolument exceptionnelle.

La maison des douaniers
La maison des douaniers à la pointe de la rive droite de Merrien

Invulnérable fortin, l’ancienne maison des garde-côtes à Merrien rive droite, appelée aussi fortin des douaniers, a été restaurée en 1983. Face à la mer, entièrement construit en pierres avec son toit en escalier et sa cheminée, le bâtiment semble invulnérable face à l’éternité. A-t-il été construit pour permettre aux milices civiles locales de défendre les populations du littoral face aux envahisseurs, ou encore pour permettre aux douaniers de surveiller l’accès de navires, de marchandises ?

Pour découvrir plus en détails cette ville bretonne, le site de la Mairie de Moëlan et une vidéo très complète pour vous présenter tous les attraits de la ville :

Tout (re)commence en Finistère

Tout Commence En FinistereCette vidéo vous présente les différents pays du territoire de Concarneau-Cornouaille. Le tournage commence aux étangs de Rosporden et se poursuit sur l’Aven pour arriver à Pont-Aven. Puis une balade en bateau vous fait découvrir les rives de l’Aven pour arriver à Port Manech’ sur la commune de Névez. Vient ensuite le chemin des douaniers jusqu’aux dunes de Trévignon sur la commune de Trégunc. La balade s’achève à Concarneau avec des vues du port du Moros et de la ville close.

Pour compléter cette visite, on ne peut pas oublier l’incontournable Archipel des Glénan en face de Concarneau qui vous fera rêver comme beaucoup de marins.

Port Manech à Nevez

Vue du ciel, une visite de la magnifique cote et du pays de Nevez.

Origine : Sensation Bretagne – Névez-Port Manec’h from SaintThomasTV on Vimeo.

Pour vous donner un autre aperçu de Port Manech à Nevez voici une galerie photos :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une autre visite à Port Manech, le camping Saint Nicolas vu du ciel :

Origine : Photos et Vidéos aérienne – Fly HD sur Viméo Fly HD

Pour en savoir plus visitez le site de l’Office de Tourisme de Nevez.