Le pays des Rias

Voici un bel hommage à la Bretagne et plus spécifiquement à Moëlan-sur-Mer, une région préservée et très confidentielle, aux antipodes du tourisme de masse :

Pour en savoir plus voici la version longue de cette présentation :

Voici un autre point de vue sur la côte de Moëlan-sur-Mer :

Au fond de la Ria de l’Aven on trouve Pont-Aven et son petit port maritime.

A propos de Moëlan-sur-Mer

Trois ports, des plages, des criques, 42 km de sentier côtier. Moëlan, c’est aussi une terre chargée d’histoire.

Sentier côtier Merrien
Sentier côtier Merrien

Avec ses trois ports nichés au fond des Rias : Bélon, Brigneau, Merrien; ses plages de Kerfany et Trénez, ses multiples petites criques, comme Portec, Prat Hervet, Porz Gwen, Kerliguet, la Plage Grise ou encore l’anse du Gorgen, Moëlan-sur-Mer est un immense jardin de plus de 4.000 hectares, 42 km de sentier côtier et quelque 120 km de sentiers balisés, joignant des petits villages de caractère.

Cinq chapelles nichées dans des écrins de verdure, des lavoirs et fontaines à gogo, des moulins et des manoirs, pour la plupart très habilement restaurés, jalonnent cette contrée entre terre l’armor et mer l’argoat. Des vestiges plus récents, comme la conserverie de Malachappe à Brigneau, feront office de témoins pour les générations futures.

Terre de seigneurs, ce fut une terre âprement défendue suivant les époques, par les seigneurs de Kermoguer ou encore de Kerjégu, le duc de Bretagne, l’abbaye de Saint-Maurice, dont des vestiges sont encore visibles, dont les noms de villages rappellent ce passé : Moulin du Duc, Landuc, Petites et Grandes Salles…

Le peuplement de Moëlan aurait débuté en 2.300 avant Jésus-Christ. Les nombreux menhirs, les trois magnifiques allées couvertes : Kergoustance, Kercordonner et Kermeur-Bihan, des indices de voie romaine, de deux léproseries…

Véritables témoins d’un passé florissant auxquels s’ajoute une nature, faune et flore, absolument exceptionnelle.

La maison des douaniers
La maison des douaniers à la pointe de la rive droite de Merrien

Invulnérable fortin, l’ancienne maison des garde-côtes à Merrien rive droite, appelée aussi fortin des douaniers, a été restaurée en 1983. Face à la mer, entièrement construit en pierres avec son toit en escalier et sa cheminée, le bâtiment semble invulnérable face à l’éternité. A-t-il été construit pour permettre aux milices civiles locales de défendre les populations du littoral face aux envahisseurs, ou encore pour permettre aux douaniers de surveiller l’accès de navires, de marchandises ?

Pour découvrir plus en détails cette ville bretonne, le site de la Mairie de Moëlan et une vidéo très complète pour vous présenter tous les attraits de la ville :

Publicités

Un commentaire sur « Moëlan/Mer au pays des Rias »

Laisser moi un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s